Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 L'ange et la démone [545 - PV Li Mei]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité
Message L'ange et la démone [545 - PV Li Mei]   Mar 13 Oct - 17:27
Byzance 545, tout juste chevalier et déjà j’avais une mission assez importante pour que le Pope m’envoie enquêter. Plusieurs civils ont été retrouvés tués, démembrés, écartelés aux abords de Byzance. Certains ont été retrouvés près du bordel local tandis que d’autres aux abords d’une forêt. La vox populi commençait même à parler de punition divine car toutes les victimes ou du moins ce qu’ils en restent ont été aperçues fréquentant le bordel peu de temps avant d’être retrouvées dans un sale état. J’aurai sans doute besoin de me battre et le pire dans tout ça c’est que je n’avais même pas mon armure qui n’était toujours pas réparée par le Saint du Bélier. J’avais opté pour enquêter dans un premier temps aux abords de la forêt, je devais rester discret et si on voyait un adolescent de quinze ans pénétrer dans un bordel en plein cœur de Byzance niveau discrétion on repassera.

Arrivant à l’orée de la forêt, je remarquai une petite auberge située un peu en retrait de la ville. Les propriétaires devaient forcément avoir eu vent des rumeurs, ce serait peut-être le bon endroit pour aller à la pêche aux informations. Je poussai alors la porte de bois qui s’ouvrait alors dans un grincement à faire froid dans le dos. A première vue, l’établissement était vide, personne sur les tables disposées de part et d’autre du hall principal, personne au comptoir également. Bizarre… J’avais, à peine, fait trois pas à l’intérieur que je ressentis une présence venant de la droite roulant instinctivement sur la gauche, je venais d’éviter un coup de glaive. Me redressant, armant le poing prêt à frapper, je me retins lorsque je vis une veille femme assez bedonnante, toute tremblante vraisemblablement de peur. Elle recula de quelques pas et tout en éclatant en sanglot elle me dit :

« Désolé… Monsieur, je … je croyais que c’était elle, la démone qui vit dans la forêt ! Elle a fait fuir tous nos clients, elle est bizarre. »

Saisissant une chaise, je fis assoir la dame afin qu’elle reprenne son calme. J’appris donc que l’auteur de ces actes atroces serait, a priori, une femme vivant quasiment en marge de la civilisation et fréquentant assidument le bordel. Je me grattai la tête avec un air interrogateur, si l’agresseur était connu de tous alors pourquoi personne n’avait osé intervenir avant ? Et pourquoi faire appel au Sanctuaire pour gérer ce type de problème. Pas la peine de tergiverser, je pris congé de l’aubergiste m’assurant qu’elle allait bien et pris la direction de la forêt. M’enfonçant de plus en plus, j’avais une mauvaise impression.

Seneca a écrit:
Désolé post nul, je vais me rattraper >.<
Revenir en haut Aller en bas
AethewolfavatarArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
160/160  (160/160)
CP:
0/180  (0/180)
CC:
0/244  (0/244)
Message Re: L'ange et la démone [545 - PV Li Mei]   Sam 17 Oct - 12:39


L'ange et la démone



Feat Seneca


J'étais là, debout, campée sur mes jambes, regardant sans la moindre expression de cadavre à mes pieds. Encore une proie d'achevée. Sa femme était venue me voir pour que je le tue, elle ne supportait plus son infidélité. N'aller pas croire que je suis une justicière au service des femme bafouée, je n'en ai que faire. Que se soit une femme humiliée, un homme plein d'ambition, que se soit pour le sexe, l'amour, l'argent ou l'envie, par vengeance ou non, tant que je pouvais assouvir mes pulsions, je tuais. Si on me payait. Plus d'un avait voulu m'avoir, il était mort pour mon plaisir. Et eux, je les avais fait souffrir. Je n'étais pas un enfant de cœur. Comme tout un chacun, j'avais été marquée par la vie, mais j'avais décider de m'en sortir en tuant. La lois du plus fort dans ce monde de brute. Seul moyen de rester en vie pour la femme que je suis.

Quand je ne tuais pas, je travaillais au bordel, c'était incroyable le nombre d'homme ou de femme qui me demandait dans leur couche, mon métissage fascinant les clients, mon air de sauvageonne les attirant... Je m'étirais en faisant craquer mon dos. Je n'avais même pas jouis, c'était frustrant mais au moins Astéos Marax était mort, sa jeune épouse serait bien contente. Femme battu qui cédait à la préméditation pour ne pas qu'il s'en prenne aux enfants. Mes yeux prunes se posèrent une nouvelle fois sur le cadavre alors que je me rhabillais. Il avait été beau le bougre, mais il ne ressemblait plus a rien, de la viande hachée, lacérée, comme si un prédateur sauvage en avait fait son en cas. Moi.

Je tournais finalement les talons, prenant la direction de la rivière. La bas, je posais ma peau de panthère pour m'asperger le visage d'eau, fermant les yeux et je me mis à prier Arès de me donner la force de continuer à me battre et a charmer mes proies. Oui... Je m'assis les pieds dans l'eau pour au final laisser mon dos rencontrer le sol, mon regard voguant parmi les nuages. Mes mains se perdaient dans les longues mèches de ma crinière ébène. Le calme, le silence... Je fermais les yeux en commençais à somnoler. J'étais chez moi, ici, en forêt....

Crac. Je me redressais d'un coup, les sens en alerte, prenant une mine terrifiée tout en regardant autour de moi, me mettant accroupis, prête à bondir en cas d'attaque, feulant pour mettre en garde un potentiel adversaire. C'est là que je le vis. Une forme se détachant lentement des ombres des bois.

-N'avancez pas ! Je... Ne vous approchez pas de moi !






1 de Zvezdan ~ 1 de Borya ~ 1 ಠ_ಠ de Thivan