Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [mai 550]Je reviens vers vous, mon bras est votre [PV Bélisaire]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
DenahiavatarArmure :
Sagittaire
Message [mai 550]Je reviens vers vous, mon bras est votre [PV Bélisaire]   Dim 20 Déc - 15:59
Une rencontre bien étrange que celle qu’il venait de vivre avec le chevalier du Taureau. De vieilles retrouvailles qu’il ne saurait qualifier, mais qui en un sens le poussait un peu plus à marcher vers le temple du Pope et reprendre – peut-être – ce devoir que l’on exigeait de lui. Et il n’était pas contre l’optique de reprendre les combats, bien au contraire, il avait ce besoin en lui de protéger et de vaincre ce qui menaçait la paix commune. Des valeurs qu’il partageait depuis qu’il était tout jeunot, et ça lui faisait mal de penser qu’il avait abandonné tout ça pendant près de cinq ans. Il avait fuit, comme un lâche, comme un peureux. Mais ce n’était pas l’idée de la mort qui l’avait effrayé, mais bien celle de revoir à nouveau des frères d’armes, des amis mourir devant lui sans qu’il ne puisse rien faire. Tristes souvenirs… à peine avait-il fini de franchir le second temple qu’il se devait de passer les autres uns à uns, réitérant cette manœuvre et il espérait pourtant que des retrouvailles – pour certains – ne se reproduisent pas à chaque fois. Plus vite il rencontrait le Pope, mieux les choses seraient. Bien des chevaliers d’ors n’étaient pas en poste dans leur temple, peut être étaient-ils en mission ou pour d’autres raisons s’étaient absentés. Ce n’était pas plus mal songeait Denahi. Le plus gros choc peut être fut de traverser la propre maison qu’il avait occupé cinq ans plus tôt et gardé farouchement pendant bien des années. Rien n’avait changé, c’était calme mais particulièrement vide. Et bien trop emprunt de nostalgie au gout du jeune homme. Il eut un profond soupir, un pincement au cœur quand sa mémoire se rappela à lui dans les rires de jeunes enfants. Ces mêmes enfants qui avaient couru sur les pavés de ce temple et étaient morts. De jeunes apprentis qui n’avaient pas mérités ce sort… Il préféra sortir, ne pas réveiller plus que ça la plaie de ses souvenirs.

Passant à l’extérieur du temple, il continua alors l’ascension jusqu’à celui du Pope qu’il espérait au plus vite rencontré. Il discuta à peine avec les gardiens des trois temples suivant le sien et arriva enfin tranquillement devant son objectif. La bâtisse s’élevait devant lui, et comme plusieurs fois avant d’arriver ici, il eut l’envie de reculer, faire marche arrière. Peut être était-ce une mauvaise idée après tout… après si longtemps, à fuir… mais n’était-ce pas le Pope lui même qui lui avait fait envoyer cette missive dans l’espoir de le voir venir ici ? Peut être n’y avait-il pas tant de choses à craindre… il avait connu Bélisaire dans le temps, alors qu’il n’était que le chevalier d’or du Scorpion. Mais c’était déjà il y a si longtemps…

Un garde vint à la rencontre de Denahi, lequel lui répondit enfin par les raisons de sa présence, lui tendant le parchemin qu’on lui avait fait transmettre comme preuve de sa bonne foi. Il était bel et bien sur le point de revoir un vieux frère d’arme, aujourd’hui chef de cette noble chevalerie qu’il avait quitté. Peut être pour mieux y revenir, qui sait. Vêtu de cette longue cape de voyage cachant encore son visage et son regard doré, le jeune homme avança à la suite du soldat qui ne tarda pas à l’annoncer une fois arrivé devant le Pope. Une sensation qui n’avait pas traversé depuis longtemps le jeune homme l’envahi, plus que de la mélancolie et de la nostalgie, un souvenir puissant de ce qui fut le passé. Devant cet homme qu’il respectait profondément et qu’il avait honte, en un sens, d’avoir abandonné. Découvrant la capuche de sa cape, révélant son visage blanc et ses yeux d’aigle, il s’agenouilla devant Bélisaire, baissant le regard et la tête respectueusement.

« Grand Pope. Comme vous l’avez souhaité, me voilà de retour devant vous après… ces cinq années. En quoi puis-je vous être utile ? »

Il ne parvenait pas à être autre chose que protocolaire et simple en cet instant, lui le lointain Sagittaire, mirage de plusieurs années qui revenait enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BelisaireavatarArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [mai 550]Je reviens vers vous, mon bras est votre [PV Bélisaire]   Lun 11 Jan - 18:28
Le retour du fils prodigue. Il avait quitté le domaine sacré d'Athéna sans autorisation et cela ne devait pas devenir une habitude. Regard froid, je n'étais ps forcément de bonne humeur en voyant devant moi le Chevalier du Sagittaire. Mes yeux se baissaient vers lui à travers les orbites de mon masque. Un long silence se fit entendre, je ne comptais pas lui répondre rapidement en lui tapotant l'épaule. Je me levais lentement et m'approchais de celui qui avait oublié les poids de sa charge. En un sens, je pouvais comprendre cette volonté de fuir tout cela, tous ces morts mais c'était oublier qu'il portait une amure d'or.

- Cinq ans.

Alors que je me battais pour refonder la Chevalerie, j'étais seul avec Shin et Scythès. Lui, il avait abandonné le terrain pour voyager tranquillement dans le monde. J'osais espérer qu'il en avait bien profiter. Faisant volte face, je ne comptais discuter avec cet homme plus que cela. Sa fragilité morale et psychologique le rendait faible à mes yeux, il n'était rien qu'une coquille vide sans la volonté de défendre la Déesse de la Sagesse. Mes jambes se mirent alors en mouvement pour le laisser seul devant mon trône et mon mépris envers lui n'était pas de nature à calmer les choses. Je laissais quelques mots sortir de mes lèvres avant de quitter les lieux.

- Laisse ton armure là. Tu es faible et fragile, tu n'es pas capable d'honorer ta promesse envers la déesse, tu n'es rien à mes yeux qu'un faible sans importance, tu n'as aucune dignité.

Ma parole était dure, sans état d'âme. Il n'était plus digne d'être chevalier selon moi. En même temps, s'il était pas capable de se défendre face à moi, qu'il s'en allait sans donner la moindre explication, il laisserait son armure pour un chevalier plus méritant que lui. Je quittais donc les lieux en lui laissant quelques secondes pour attirer mon attention, quelques petites secondes avant qu'il ne quitte pour toujours le domaine de la Déesse de la Guerre et de la Sagesse. C'était la seule chose que je m'autorisais avant de l'envoyer en prison pour trahison, cela me démangeait passablement mais pour un lâche, la prison était encore une chose trop noble...




Les seuls qui sont autorisés à me regarder dans les yeux sont ceux à qui je parle
et ceux qui me servent. Et celui qui s'oppose à moi est autorisé à regarder vers le bas.
Tu devras connaître ta place.


Dialogues : Doré = le Sage | Bleu = l'Absolu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t315-belisaire-grand-pope
DenahiavatarArmure :
Sagittaire
Message Re: [mai 550]Je reviens vers vous, mon bras est votre [PV Bélisaire]   Sam 23 Jan - 19:52
La voix résonne comme un couperet douloureux. Ces simples mots sonnaient comme le glas de la fin, et curieusement, Denahi n’était pas dupe quant-à leur signification. Peu à peu, il pouvait sentir sa volonté vaciller, comme par le passé, quand lâchement il avait tout abandonné par peur, par culpabilité. Ce mal qui le rongeait ne l’avait jamais vraiment quitté et quand bien même avait-il tenté de l’éclipser par une vague d’espoir lors de son voyage, il revenait à grand pas hanter son cœur. La seule interrogation qui persistait était de savoir pourquoi Bélisaire avait tenu à le faire revenir si c’était simplement pour lui dire ça… baissant les yeux respectueusement et passablement gêné, Denahi n’osait pas regarder cet homme qu’il respectait profondément malgré tout. Malgré les mots durs et l’humiliation… Sa voix répondit faiblement, comme le murmure d’un fantôme. Lui, le seul fautif qui avait abandonné. Il le savait oui, ça n’était pas la peine de lui répéter…

« Comme il vous plaira Grand Pope. Je n’avais plus aucunes prétentions quant-à cette armure. Veuillez me pardonner de la honte que j’ai apporté sur le Sanctuaire… »

Sa détermination n’était plus qu’une ombre, le souvenir d’un passé révolu. En vérité, il ne se pensait plus digne du devoir de chevalier. Il n’avait que trop attendu, il avait été inutile. Oui, Bélisaire avait raison, il n’était qu’une honte pour Athéna, sa présence n’était pas digne d’elle. Le jeune homme pouvait le sentir encore, ce doute qui noircissait son cœur. Cette tâche qui l’empêchait de croire réellement en la déesse qu’il avait si longtemps servit.

« Je ne me permettrais pas de rester plus longtemps en ces lieux, si vous me l’autorisez, je vais partir. Avant cela cependant, j’aimerai savoir… pourquoi m’avez vous fait revenir ici ? »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Message Re: [mai 550]Je reviens vers vous, mon bras est votre [PV Bélisaire]   
Revenir en haut Aller en bas
 
[mai 550]Je reviens vers vous, mon bras est votre [PV Bélisaire]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [mai 550]Je reviens vers vous, mon bras est votre [PV Bélisaire]
» Seriez vous capable de repasser votre Certificat d'Etudes
» [Console] Première team, je viens vers vous - Débutant
» [...]Dans les bois, pendant que le loup n'y est pas. [Eliel]
» Euphoria Wormwood - " Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! Suspendez votre cours : Laissez-nous savourer les rapides délices Des plus beaux de nos jours !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Sanctuaire :: Temple du Pope-
Sauter vers: