Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [22 mai 550] Le retour du lion... [PV : Bélisaire]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ChildéricavatarArmure :
Lion

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
330/330  (330/330)
CC:
216/216  (216/216)
Message [22 mai 550] Le retour du lion... [PV : Bélisaire]   Mer 27 Jan - 12:14
    Le lion avait quitté le royaume d’Asgard le lendemain de sa rencontre avec la prêtresse. Il aurait aimé peut-être se repose un peu plus, mais il s’était laissé emporter par Hakon et la nuit que les deux guerriers avaient eu été en de nombreux points, proche de celles qu’ils avaient de temps en temps avec son comparse gardien de la troisième maison. C’est donc un lion d’or avec la tête encore embrumée par l’alcool qui se mit en route déployant alors toute sa vitesse pour retourner sur les terres sacrées de la Grèce et particulièrement, au Sanctuaire d’Athéna. Il avait des informations à délivrer au grand Pope qui ne pouvait attendre et il ne pouvait donc pas se permettre de prendre son temps et de s’économiser sur le trajet, comme il l’avait fait à l’aller. Finis le cheval, il voyageait à pied, utilisant la vitesse acquise par l’entraînement et le cosmos pour aller plus rapidement que l’animal. Il avait avant de partir, demandé à Hakon de prendre soin de la bête. Il savait que le guerrier de Merak le ferait.

    Il ne s’était alors arrêté que le strict nécessaire, ne dormant que quelques heures par nuit, mangeant sommairement les quelques provisions de viandes séchées qu’il avait récupéré dans le domaine des Ases avant de partir et buvant surtout beaucoup d’eau. Il avait fait un léger détour pour éviter de passer proche du territoire principal d’Arès où il avait, lors de son voyage d’aller, rencontrer l’un de ses guerriers et le Mérovingien voulait absolument éviter ce genre de rencontre lors de son trajet du retour. Trop de précieuse information qui ne pouvait attendre ! Plus il se rapprochait de la Grèce et plus il faisait chaud et plus le lion se sentait revivre. Il n’était décidément pas fait pour les climats nordiques.

    Il arriva alors finalement au sanctuaire, après une petite dizaine de jours à ce rythme de forcené. Il était à bout de forces, sale. Couvert de sueur, de poussière et de boue. Mais il ne pouvait prendre le temps de s’arranger, il savait que le Pope aurait des choses à redire sur son apparence. Qu’il aille se faire foutre, le lion était épuisé et vraiment, n’avait rien à faire de ce genre de détail. Les choses qu’il avait à partager avec son chef étaient trop important pour qu’il attende un peu. Il gravit alors les marches du sanctuaire, les douze maisons. Passant à l’intérieur de la sienne avec un sentiment de regrets immenses. Il aurait aimé croiser Silas, Ainia ou encore Nimue dans son périple, mais il ne croisa aucun des gardiens. Il faisait nuit quand il arriva et traversa le domaine sacré. Sûrement que les gardiens l’avaient senti mais tous avaient choisi de le laisser passer sans problème.

    Il finit donc par arriver devant le temple du Pope, là où avait eu lieu la réunion qui l’avait fait partir en mission, en présence de la déesse Athéna ! Peut-être serait-elle présente quand le lion ferait son rapport, il aimerait bien, il avait des choses à dire qu’elle devait absolument entendre. Il ne doutait pas que son chef lui transmette, mais il aurait aimé avoir l’honneur de les lui dire lui-même. Les gardes furent surpris de le voir arrivé ainsi couvert de poussière et la fatigue profondément marquée sur ses traits. Il demanda alors qu’on l’annonce à son chef et attendit qu’on le fasse entrer. Il demanda en attendant si l'un des gardes pouvait lui ramener un peu d’eau qu’il puisse au moins de débarbouiller le visage.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d-
BelisaireavatarArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [22 mai 550] Le retour du lion... [PV : Bélisaire]   Mer 3 Fév - 9:24
Alors que je lisais les derniers rapports en date, un garde vint à ma rencontre pour obtenir le droit de faire entrer Childéric du Lion. Il était vrai que je ne savais pas où en était nos affaires avec les Ases, des paysans sans la moindre culture ! Des voleurs sans la moindre once d'honneur ! Oui, je n'avais pas une vision sympathique de ce peuple mais il le méritait bien plus que je ne pouvais le penser. Sans eux, sans leurs attaques contre la civilisation romaine... Tous les désastres n'auraient jamais eut lieues mais c'était pas là le sujet actuellement. Fermant les yeux un instant, je fis signe au garde de l'amener dans la bibliothèque.

Vaste pièce où des alcôves permettaient d'entreposer des milliers de parchemins, missives, rapports de toute sorte... la bibliothèque du Pope était singulière par ses tapisseries et son luxe visible. Des grandes draperies de velours évitaient des courants d'air dans ce lieu sacré. J'avançais donc à l'intérieur pour m'asseoir quelques secondes. J'étais impatient d'entendre le rapport du Lion, il était vrai qu'il avait mis plus de temps que les autres dans sa mission et cela m'intriguait. Les données que j'avais obtenu au gré de mes "ambassades" m'avaient appris que des forces étaient à la manoeuvre dans l'ombre et cela n'était pas pour me plaire, soyons franc !

Je pris alors un peu de jus de fruit glacé, les chaleurs grecques me portaient parfois sur le système mais il était vrai que mon corps était une cocotte minute en permanence. Le refroidir de temps en temps était une nécessité. Une fois que je vis le Franc entrer, je l'invitais à s'asseoir autour de ce jus de raison et de quelques morceaux de poulets confis par mes serviteurs.

- De retour Chevalier, je me demandais si tout cela se passait au mieux et... Fixant son visage teinté encore de quelques poussières et de fatigue. Quelque chose me dit que tout cela n'a pas été comme prévu, raconte moi rapidement et restaure toi, tu en as besoin ! Ah et une chose, la prochaine fois que tu te présentes devant moi, prends un bain avant !

Le ton était froid mais, la dernière phrase, était plus sur le ton de la plaisanterie pour une fois. Les informations que m'amenait le Lion devaient d'importance pour qu'il vint aussi précipitamment dans mon temple. Je craignais le pire, même si je le cachais énormément...






Les seuls qui sont autorisés à me regarder dans les yeux sont ceux à qui je parle
et ceux qui me servent. Et celui qui s'oppose à moi est autorisé à regarder vers le bas.
Tu devras connaître ta place.


Dialogues : Doré = le Sage | Bleu = l'Absolu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t315-belisaire-grand-pope
ChildéricavatarArmure :
Lion

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
330/330  (330/330)
CC:
216/216  (216/216)
Message Re: [22 mai 550] Le retour du lion... [PV : Bélisaire]   Mer 3 Fév - 10:01
    On invita le lion d'or à se présenter dans la bibliothèque du Pope. Une salle qu'il n'avait jamais eu le loisir de visiter dans le grand temple du maître des chevaliers. Il fut surpris par deux choses, le luxe ostentatoire délivré dans une pièce comme celle-là et par la quantité de document contenu dans un même endroit, peut-être même plus que dans la bibliothèque du Verseau. Il ni n'avait aucune raison de mettre autant de ressource dans une pièce comme cela, si ce n'est que peut-être, le Pope devait recevoir nombre de ses émissaires dans cette pièce, un moyen de montrer le faste du pouvoir pontifical. Ou peut-être simplement que celui qui était devenu le maître des chevaliers s'était laissé monter la tête par le faste... Mais ça, le lion d'or n'en croyait pas un mot, malgré les reproches qu'il s’apprêtait à glisser à son supérieur.

    Il prit place alors comme l'homme qui semblait travailler sans arrêt l'avait invité à faire. Rapidement, son regard s'était porté sur le poulet posé sur la table et il sentit son corps se rappeler à lui. Il s'était complètement oublié, pour pouvoir rentrer au plus vite et il allait en payer le prix. Il le sentait, la fatigue se faisait de plus en plus forte, comme une ombre s'engouffrant doucement mais sûrement dans son corps et son esprit, sapant le restant de ses forces. Il accueillit l'invitation de Bélisaire avec un grand sourire et commença à manger, doucement, pour réhabituer son corps à de la nourriture normale. Puis, il éclata de rire quand il souligna l'état dans lequel le Mérovingien se présentait. Le ton du grand représentant d'Athéna était souvent acide et froid, il était plus léger là, le lion détecta donc la blague et rit en retour. Il répondit alors, un grand sourire sur les lèvres :

    « - Pardonnez-moi, mais la fin du monde ne saurait attendre que je prenne un bain... Et puis, je peux toujours me lécher derrière les oreilles si jamais ça vous dérange trop !»

    Il allait rapidement entrer dans le vif du sujet, il éclata une nouvelle fois de rire après avoir introduit son rapport. La blague l'avait amusé, il ne savait pas si le Pope lui, rirait, mais il n'en fallait pas plus au lion d'or pour s’amuser. Il en avait bien besoin avant de commencer son rapport en bonne et due forme. Surtout qu'en plus de tout ce qu'il avait déjà à dire, il devait aborder un sujet plus brûlant avec son chef. Il savait d'avance la tournure que les choses allaient prendre et que ça n'allait pas lui plaire... Mais il n'en avait que faire, les choses devaient être dites pour éviter que ce genre de problème ne se reproduise !

    « - En effet, ma mission dans le nord a été quelque peu... mouvementé ! Pas par les Ases, mais d'abord, par vos propres ordres ! Je ne sais pas qui vous avez envoyé, quelques jours seulement avant mon arrivée, récupérer le tribut, mais tout d'abord, les guerriers d'Odin l'ont pris, à raison, comme un affront ! J'ai bien failli rentrer la queue entre les jambes sans avoir rien de plus à apporter que mon camarade, les dieux seuls savent lequel vous avez envoyé, venu chercher leur tribut ! En d'autres temps et sous un autre commandement nordique, j'y aurais sûrement laissé ma vie inutilement... Surtout venant de votre part ! »

    Ça y est, il venait de tout lâcher directement, de but en blanc. Il préférait cette approche à une autre, plus détournée et moins franche. Il allait se faire tirer les oreilles et sûrement payer ça sur la durée, mais tant pis, il était assez remonté d'avoir été pris pour un imbécile d'une façon aussi grossière ! Surtout que sans l'arrivée du serviteur d'Hadès, il n'aurait jamais pu rencontrer la grande prêtresse et apporter les informations, qu'il délivrerait plus tard à l'ancien chevalier du scorpion. Autant commencer directement par ce qui allait le fâcher...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d-
BelisaireavatarArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [22 mai 550] Le retour du lion... [PV : Bélisaire]   Dim 7 Fév - 9:03
Sous mon masque, mes paupières se plissèrent de mécontentement. Non pas que les questions du Lion de Némée étaient sans raison mais je n'avais pas à donner des explications sur les actions que j'entreprenais selon la volonté d'Athéna. Passé le moment d'hilarité du Franc - qui donnait envie de festoyer avec lui -, on était passé à un moment plus intense et moins sympathique ! Me levant lentement, je fis quelques pas avant de répondre à son apostrophe pour le moins direct.

- Déjà, tu vas baissé d'un ton. Mes ordres ont des raisons que tu ne peux comprendre pour l'instant, je peux comprendre ton sentiment et ton malaise, mais... Les Chevaliers que j'ai envoyé en expédition dans les quatre coins du monde n'étaient pas choisis à la légère. Donc, si tu n'as pas été tué, c'est que j'avais raison, les Ases sont moins sujet au combat qu'il y a quelques années. C'est une chose importante pour le futur je pense....

Ma réponse était claire, je voulais tester les forces des Ases et surtout leurs capacités militaires actuelles. Childéric, étant lui même d'origine germanique, n'était pas sensé oublier que l'une des raisons de la chute de l'Empire Romain d'Occident était les invasions du Nord et celle des Mongoles à l'Est. Il était important pour moi de savoir ce que les Ases pouvaient entreprendre en étant frapper directement à ce qui leur importait le plus, leur honneur !

- Dis moi, quand un animal blessé ne prends pas la peine de réagir à une attaque frontale, cela veut dire quoi ? Je vais te répondre. C'est simplement que le Loup est moins en position de force pour s'opposer à nous, ce qui n'était pas le cas des Berserkers selon ce que j'ai appris au retour de Silas. Donc, en somme, ce que tu me dis là est d'une importance capitale pour la suite.

Aucune colère n'entravait mes propos, ils étaient même d'une certaine cordialité passée le premier sentiment de l'agacement. Je ne comptais pas cacher à mon interlocuteur que je me devais de tester le mental de mes possibles ennemis avant d'entreprendre quoi que ce soit. Il était donc clair que les serviteurs d'Odin avaient changé d'état d'esprit, le ton de la guerre n'était plus le même qu'il y avait cinq printemps. Ma main passa alors sur la table pour prendre un peu de poulet froid, je le fis trempé dans de la sauce pimentée et je l'avalais goulument. Tout cela me confortait dans mes analyses. Ceci étant dit, cela n'expliquait pas les traces de combat sur le corps du Lion. Après quelques réfléxions personnelles, j'abordais le second sujet de cette conversation.

- Mais cela n'explique pas ta fatigue et ton état de santé. Selon ce que je comprends dans les lignes de tes propos, les Ases ne t'ont pas touché... Donc ? D'où viennent tes blessures ?

Il me paraissait clair qu'il n'avait pas encore tout révéler de son voyage dans les terres nordiques, autant en arriver rapidement au second sujet.





Les seuls qui sont autorisés à me regarder dans les yeux sont ceux à qui je parle
et ceux qui me servent. Et celui qui s'oppose à moi est autorisé à regarder vers le bas.
Tu devras connaître ta place.


Dialogues : Doré = le Sage | Bleu = l'Absolu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t315-belisaire-grand-pope
ChildéricavatarArmure :
Lion

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
330/330  (330/330)
CC:
216/216  (216/216)
Message Re: [22 mai 550] Le retour du lion... [PV : Bélisaire]   Mar 9 Fév - 16:40
    Childéric soutient sans faillir le ton et les menaces de son maître. Il avait suffisamment défié l’autorité de son propre maître dans sa vie pour savoir parfaitement comment faire et il ne comptait pas suivre cet ordre-là le moins du monde. Il retient in extremis un rictus quand le Pope lui présenta la fameuse raison du « tu ne peux pas comprendre ». Peut-être qu’il ne pouvait comprendre, mais c’était avec sa vie à lui qu’on faisait des paris inutiles et ô combien risqués ! Seul le destin et sa rencontre avec l’un des envoyés d’Hadès avaient joué en sa faveur et c’était impossible pour le chef du Sanctuaire de prévoir ça, à moins que… non, il repoussât cette idée aussi vite qu’elle était venue dans son esprit. C’était un politicien plus qu’un soldat maintenant, jamais il ne serait un ennemi d’Athéna.

    Il ne put s’empêcher de soupirer à la fin de la première réplique de Bélisaire. Oui, il avait bien choisi, mais depuis combien de temps cet homme ne c’était pas rendu sur le champ de bataille ? Les faits posés sur le papier sont souvent bien différents de la réalité. De même, il n’était pas d’accord avec les mots de son chef sur les animaux. Il ni à pas plus dangereux que l’animal blessé et le lion d’or en étaient la preuve. Il ne pouvait utiliser rapidement et sans concentration son ultime arcane que lorsqu’il avait poussé son corps et son esprit au bout de leurs limites. Un homme qui n’a rien à perdre est le plus dangereux et c’est là, et seulement là qu’il faut vraiment s’en méfier. Mais encore une fois, le Mérovingien garda ses commentaires pour lui, il en avait déjà dit beaucoup et avait encore à dire. Assez pour ne pas forcément vouloir encore jeter de l’huile sur le feu.

    Le lion était perdu dans ses pensées et ne répondit pas de suite à son chef, et ce dernier repris, relevant l’état déplorable et les quelques traces de combat, bien qu’infime, qui restait encore sur son corps. C’était surtout le voyage et la marche forcé qui l’avait vidé de son énergie et était visible sur son corps. Il chercha alors dans son armure un petit parchemin, celui-là même que l’homme qu’il avait combattu et qui avait été tué sous ses yeux lui avait confié. Celui qu’il avait lu avec la prêtresse un peu perchée du sanctuaire d’Odin. Perché certes, mais porteuse de paix et pour ça, elle avait le respect du guerrier franc.

    « - J’aimerai juste que, quand on fait des paris idiots avec ma vie, être au courant c’est tout. Et je ne pense pas demander beaucoup ! C’est ça, qui m’a sauvé au final… »

    Il lança alors le parchemin sur le bureau de son maître et de lança dans un récit de ses aventures.

    « - Je suis arrivé devant les grandes portes d’Asgard, accueilli par un des guerriers divins, celui d’epsilon. Puis rejoint par celui de Merak. Tous deux se sont d’abord moqué de notre organisation, à quoi bon venir quelques jours seulement après un autre saint pour demander des nouvelles hein . Après avoir passé pour un idiot donc, un homme est entré dans là où nous nous étions arrêté pour discuter. S’est mis à les menacer en votre nom et celui d’Athéna. J’ai réagi au quart de tour et fais parler les poings, suivi par Hakon de Merak. Après un combat difficile, cet homme, Anastasius de son prénom, c’est fait tuer. Annonça avec lui, le retour du seigneur des enfers Hadès… Et je compte mener ma petite enquête mais l’aura et le style de combat de cet homme son trop proche des arcanes des chevaliers du cancer pour être tout à fait honnête… Puis, j’ai été amené devant la nouvelle grande prêtresse. On dirait une enfant et j’ai d’abord été amusé par sa… particularité dirons-nous. Mais elle est d’une grande sagesse et compte venir vous voir d’ici deux mois. Elle veut instaurer une alliance entre Athéna et Odin, enterrer la hache de guerre pour lutter contre Hadès… Voilà pourquoi je suis rentré sans m’arrêter, pour dormir ou manger, et que je me présente ici alors que mon corps m’ordonne de m’arrêter….

    Le lion poussa alors un profond soupir il venait de faire son rapport avec une certaine justesse, peut-être n’avait-il pas autant rendu justice à la valeur de son ami Hakon, mais il le ferait si son maître lui en laissait l’occasion, il avait dit assez pour laisser le représentant d’Athéna réfléchir et surtout, bouleversé complètement l'équilibre des forces divin. Encore une fois, le Mérovingien avait l’impression d’être le pion au service de force auquel il ne pouvait s’opposer, d’être le petit rouage d’une grande mécanique et il n’aimait pas cette impression. Il était un guerrier, dont l’histoire oublierait le nom, pas le héraut de la fin des temps…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d-
BelisaireavatarArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [22 mai 550] Le retour du lion... [PV : Bélisaire]   Sam 13 Fév - 10:21
Hadès. Cette information ne passait pas inaperçue et il était vrai que je craignais cela depuis quelques temps : les actions du Sombre Monarque dans notre Monde. Mais j'étais circonspect. Pourquoi Hadès s'est dévoilé de cette manière ? Pourquoi dans le Nord ? Alors que je tournais la tête vers les rangées des parchemins et des tablettes que mes prédecesseurs avaient amassé au cours des siècles, je m'avouais pour l'instant sans réponse. C'était la première fois que j'entendais parler des Spectres dans une région aussi reculée. Ensuite, pour un Dieu qui voulait imposer un Hiver primordiale à ce monde, aller voir les Ases, était-il en quête d'informations ? Cela me fit sourire devant l'ironie de la situation.

A la fin des propos assez froids du Lion, je me devais de le rassurer au moins sur quelques points.

- Sache que je prends en compte ta demande, je veillerai la prochaine fois à ne pas te mettre deux fois de suite dans une situation désagréable.

Reparti dans mon mutisme pour quelques instants, j'essayais de coller les morceaux des informations que j'avais en main. Non seulement le Sombre Monarque entrait dans la danse et j'avais vraiment pas besoin de cela actuellement.... Avec les Berserkers, les Marinas et les Ases, c'était déjà suffisant pour m'occuper l'esprit. De plus, selon ce que je comprenais, l'adversaire du Lion de Némée avait usé de techniques proches de l'un des nôtres. Me levant, je pris un parchemin que je regarda avec attention. Je le déroulais sous les yeux de mon interlocuteur pour qu'il puisse obtenir une information qui ne quittait jamais cet endroit.

- A la chute de l'Empire romain d'occident, l'ancien Grand Pope Arsiesys avait noté certaines choses dans ce rapport pour ses successeurs. En effet, un certain Narcisse du Capricorne avait été corrompu par la puissance du Sombre Monarque et avait été renvoyé contre les siens afin de les combattre. L'ironie est que ce même chevalier a créé un artefact qui nous permet d'enfermer les Spectres s'il venait à se libérer dans ce monde. Ceux qui furent vaincus à l'époque avaient été enfermé dans une tour noire en Chine, dans la région des 5 Pics. C'était la volonté de la déesse... Je crains que les informations que tu m'apportes me prouve un trouble que j'ai ressenti là bas il y a de cela quelques temps, je vais donc faire en sorte de savoir ce que cela veut dire.

Puis, apprendre que la Représentante d'Odin devait débarquer dans les semaines à venir n'était pas pour me satisfaire. Je n'aimais pas les étrangers, y'avait pas à dire... Je pouvais comprendre qu'elle souhaitasse la paix avec nous mais de là à se déplacer elle même, je ne savais que penser de cette information. Enfin bon, il serait intéressant de pouvoir entendre le point de vue de celle qui gouvernait les grands glaciers du nord et ses barbares de la pire espèce. Gardant cela dans un coin de mon esprit, je repris la parole.

- Tu seras à mes côtés lors de cette réception. J'ordonnerai que tous les chevaliers d'or soient dans leur temple respectif afin de démontrer que l'on ne traverse pas librement les douze temples. Il se peut même que la Déesse souhaite s'entretenir avec la jeune femme que tu me décris, nous aviserons à ce moment là.

Je n'avais même pas relevé le ton du Lion. Je m'en foutais pour ainsi dire, il était un chevalier d'Athéna et pas une tafiole de Marinas ou autres... Mon dessein avançait tranquillement et oui, au regard que me donnait le chevalier de la Cinquième Maison du Zodiaque, je considérais les chevaliers comme des pions dans un vaste jeu invisible contre des ennemis potentiels. Il remercierait un jour ma volonté de vouloir agir afin de préserver la paix, mais pour avoir celle-ci, il fallait aussi préparer la guerre. J'allais donc ordonner sous peu que les patrouilles soient augmenté un peu partout.






Les seuls qui sont autorisés à me regarder dans les yeux sont ceux à qui je parle
et ceux qui me servent. Et celui qui s'oppose à moi est autorisé à regarder vers le bas.
Tu devras connaître ta place.


Dialogues : Doré = le Sage | Bleu = l'Absolu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t315-belisaire-grand-pope
ChildéricavatarArmure :
Lion

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
330/330  (330/330)
CC:
216/216  (216/216)
Message Re: [22 mai 550] Le retour du lion... [PV : Bélisaire]   Jeu 18 Fév - 23:19
    Le lion répondit à l'affirmation de chef par un large sourire, c'était le mieux qu'il pouvait attendre de sa part et était même plus content d'avoir réussi à obtenir ce genre de réaction de sa part. Il s'était attendu à le voir se draper derrière la nécessité stratégique tout le long et finir par menacer le lion de finir au trou s'il continuait sur cette voix. Ainsi, il décida donc après sa de plus plus remettre les commentaires qu'il avait à faire sur la façon qu'avait son supérieur de gérer ses troupes, lui en particulier, du moins pour le moment. Il ne désaérait pas faire retrouver un côté plus humain à son chef qu'il avait l'impression que ce dernier avait perdue ou n'avait simplement jamais eue....

    Le Mérovingien arbora alors un nouvel air plus sérieux, très sérieux même. Quand il vit son supérieur se diriger vers les étagères de Vélins et de parchemin pour revenir avec l'une des précieuses sources d'information du Sanctuaire. Rares étaient ceux à savoir ce que contenaient ces documents à par le maître des lieux en personne et pour qu'il en sorte des informations directement de là. Il écouta donc avec une attention rare ce qui allait se dire ici. Une fois l'explication du maître des chevaliers terminé, un puissant frisson glaça l'échine du lion d'or. L'idée de revoir leur frère mort se lever d'entre les morts au service d'Hadès ! Oh, il serait capable de se battre contre n'importe lequel d'entre eux, tous sauf un....

    Que ferait-il contre Phocas du lion, son prédécesseur, l'homme qui l'avait élevé ? Que pourrait faire Silas si Hadès choisissait de ramener d'entre les morts son jumeau perdu... Chaque chevalier avait un être qui lui était cher et qu'il aurait du mal à affronter. La meilleure arme d'Hadès, ce n'est pas son armée de spectre ou encore les dieux à son service, ce sont les morts qu'il serait capable de relever. Le descendant de Clovis accusa donc le coup. Fallait-il qu'il en parle aux autres ou qu'il garde ça pour lui, il se poserait ce genre de question plus tard et pour le moment, il fit le choit de garder ça pour lui. Exposer les autres aux peurs que cette information avait fait naître dans son cœur n'étaient pas une bonne idée et une bonne chose à faire à l'aube d'une nouvelle guerre sainte !

    Puis, vient alors le cas de la prêtresse d'Odin aux attentions surprenantes et inattendu. Le lion d'or aurait eu du mal à y croire s'il ne l'avait pas entendu de sa propre bouche et vu de ses propres yeux. Mais c'était ce qu'elle voulait et contrairement à son chef, le lion n'était pas si critique à l'égard de la culture du nord. Il fut surpris par les ordres de son chef, de le voir convoqué à ses côtés pendant leur entrevue, il aurait pensé que ce dernier aurait préféré être seul avec la jeune femme. Mais c'était après tout, lui qui connaissait les guerriers divins, du moins, quelques-uns. La fatigue se rappelait de plus en plus à lui et il était de plus en plus difficile de la chasser dans un coin de son esprit, il devait néanmoins finir son rapport.

    « - J'ai particulièrement parlé avec deux guerriers divins et rencontré un troisième qui n'a pas dit mot. Hakon de Merak, qui est-ce que je pourrais appeler un homme d'honneur et un bon vivant. Il doit aimer le combat, l'alcool et les femmes, rechercher des adversaires puissants et respecte ceux qui se battent à ses côtés. Il en mettant sa vie en danger pour la mienne, il a réussi à obtenir mon respect. Puis, Ulrick d’epsilon, un chasseur, un assassin, je me méfie de lui et s'il accompagne la prêtresse, je ne le laisserai pas le seul un instant ! Et le dernier et non des moindres, Toryald d'Alpha, celui qui semble être le bras droit de la prêtresse... mais il n'a rien dit lorsque je me suis entretenue avec sa maîtresse, comme un dragon veillant sur son trésor, prêt à mordre et cracher du feu. Mais je pense que vous devez le connaître lui, à le voir, il doit probablement faire partie de vieille garde des guerriers divins. Voilà, je pense avoir fait le tour de tout ce que j'avais à vous dire... »

    Le lion se laissa alors aller dans un profond soupire au fond de son siège, encore quelques minutes et il pourrait enfin dormir...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d-
Contenu sponsorisé
Message Re: [22 mai 550] Le retour du lion... [PV : Bélisaire]   
Revenir en haut Aller en bas
 
[22 mai 550] Le retour du lion... [PV : Bélisaire]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Sanctuaire :: Temple du Pope-
Sauter vers: