Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez
 

 [MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ThafnoutThafnoutArmure :
Condor de Notos

Statistiques
HP:
[MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements... G-bleu200/200[MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements... V-bleu  (200/200)
CP:
[MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements... G-rouge240/240[MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements... V-rouge  (240/240)
CC:
[MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements... G-jaune245/245[MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements... V-jaune  (245/245)
Message [MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements...   [MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements... EmptyDim 17 Avr - 2:25
Un vent léger se levait alors que les brasiers se réveillaient après des années d'attente. Dans un sens, l'Oracle se levait des bains de Caracalla en laissant les esclaves l'essuyer lentement. Chaque geste était suave et doux. Un sourire aux lèvres, il remerciait son Dieu de lui offrir un tel calme après une vie abrupte. La mission en Transylvanie s'était bien passée, enfin le pensait-il pour l'instant. Il ne voulait pas présager du futur et laissait cela à son Augure dans l'immédiat. Prenant quelques dattes, il en croquait quelques unes alors que l'on huilait son corps avec de la lavande...

Soudain, un garde entrait dans les lieux et lui remettait un pli d'Adalrik justement. Un moment de silence se suivit alors qu'il exprimait d'un trait sur le visage que la lecture de la lettre serait difficile. Le flottement passé, il la reprit alors et lisait le texte avec soin. Le lettré du chef des Oracles était toujours aussi musical et d'un geste, Thafnout remerciait l'inconnu et partit vers ses appartements afin de se préparer au voyage qui allait se présenter. Sa douce amie à sa hanche, il caressait sa Chlamyde en lui demandant intérieurement de patienter. Une fois totalement prêt, il prenait le chemin d'une ruelle que la jeune Celestia avait l'habitude de prendre afin de se diriger vers les jardins de la Tour des Vents.

Comme un petit mésange, elle apparaissait enfin dans l'endroit où il s'était adossé. Les bras croisés, il savait que la ritournelle de la fille aux oiseaux ne serait passée devant lui sans se rendre compte de sa présence. Elle lui avait offert la vision de la vie romaine et n'avait pas oublié cela malgré ses dernières difficultés. Mais il pensait que le moment était venu de laver son honneur, de retrouver les grâces auprès des lumières des astres. Un sourire aux lèvres, il se libérait de son mur et se dirigeait vers la douce sérénade des oiseaux.

- Voici donc la douce litanie des oiseaux qui se lève à l'aurore... Heureux de te revoir belle ritournelle !

Un sourire aux lèvres, il démontrait un peu plus de chaleur humaine. C'était une chose assez rare pour le Nubien ce genre d'actions...


[MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements... 1457518214056720500

Justice without a great cause begets nothing more than slaughter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t628-thafnout-eveque-du-con
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Boréas

Statistiques
HP:
[MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements... G-bleu220/220[MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements... V-bleu  (220/220)
CP:
[MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements... G-rouge220/220[MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements... V-rouge  (220/220)
CC:
[MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements... G-jaune306/306[MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements... V-jaune  (306/306)
Message Re: [MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements...   [MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements... EmptyMar 19 Avr - 14:29
Un soupir accueillit la missive de l'Augure et d'un signe de tête la belle nymphe renvoya le Moineau venu la lui porter. D'une infime impulsion de cosmos, elle réduisit les quelques mots en poussière, afin de ne laisser aucune trace, puis se mit à observer le ciel à peiné voilés de nuages parfaitement blancs. Une mission. N'avait-il pas suffi qu'elle meure une fois et qu'elle mette en péril les actions diplomatiques avec Poséidon ? L'idée lui traversa l'esprit qu'Adalrick souhaitait la mettre à l'épreuve pour qu'elle s'endurcisse, pour vérifier que son apparence fragile ne risquait pas de l'handicaper à l'avenir. Si tel était le cas, elle aurait préféré qu'il vienne lui en parler directement. Cette fois cependant, elle se tiendrait prête avant de partir tête baissée.

Durant les heures qui suivirent, la belle blonde parcourut les rayons de la bibliothèque privée de la Tour, à la recherche de cartes, de mythes, d'informations sur les points d'entrée de la ville, sur son passé. Globalement elle semblait aussi facile à atteindre qu'Athènes, seule une muraille en contournait légitimement l'extérieur. En-dehors de cela, pas de portes, pas de gardes plus que de raison, et un paysages suffisamment aride pour imaginer de vastes aires vides et inoccupées, de potentiels endroits pour convenir d'un plan en toute discrétion donc.

Une fois sa préparation achevée, elle se rendit au forum afin d'acheter quelques vivres. Non seulement pour elle et son équipier, mais également pour en offrir une partie sur l'autel d'Apollon et une autre à l'Augure, qui lui serait remise par un serviteur. Sa patience et son indulgence méritaient, selon la douce oiselle, quelques manifestations de reconnaissance qui ne seraient pas de trop. Ce fut sur le chemin du retour qu'elle sentit le cosmos familier se mouvoir tranquillement. Ainsi que des échos des petits oiseaux qu'elle avait envoyés en avant, pour la deuxième phase de leur voyage. Vraisemblablement, Thafnout ne pouvait pas prévoir leurs trajets, à moins d'avoir visité Carthage et voyagé depuis là-bas jusqu'à Rome précédemment. Il avait dit venir de Nubie, soit bien plus à l'est, et il ne devait sans doute pas très bien visualiser leurs emplacements. Pour cause évidente, son handicap. Elle espérait donc qu'il ne lui en voudrait pas de prendre l'initiative pour deux.

Célestia se mit à fredonner tout en se rapprochant de l'emplacement du Condor. A sa demande, et échange d'un peu de poisson qu'elle irait pêcher plus tard, plusieurs chats de gouttières acceptèrent de livrer la partie des vivres destinée à la Tour sans y mordre dedans. Elle pouvait directement partir avec Thafnout sans avoir à faire de détour supplémentaire. Sans surprise, il se détacha d'un mur en retrait et la salua d'une manière si charmante qu'elle se demanda s'il était vraiment le même homme que celui qu'elle avait rencontré auparavant. Sauf qu'à ce moment-là, c'était elle qui n'était pas dans la meilleure des formes. Mieux valait laisser le bénéfice du doute.

"Et voici l'Oeil du ciel qui s'ouvre pour regarder l’œuvre que la Lumière lui révèle. Heureuse également, fier Condor. As-tu reçu toi aussi le message de Son Éclat ? Si j'en juge par ta présence ici, je dirais que oui."

Sans perdre de temps, elle saisit l'un de ses mains et y plaça une outre pleine, puis dans l'autre un petit sac avec une lanière tressée suffisamment robuste pour soutenir les courants aériens.

"De l'eau douce, des fruits qui mûriront au fur et à mesure du voyage, et par précaution quelques vêtements de rechange. Je suggère que nous partions dès maintenant, nous ne savons pas quand la vision se réalisera. Pour ma part je préfèrerais sauver ces pauvres gens plutôt que de les regarder griller sous mes yeux."

Les minutes qui suivirent furent consacrées à l'ajustement de l'ensemble sur l'épaule du Nubien, qui pourrait ainsi disposer de ses vivres quand bon lui semblerait, à la fréquence qu'il désirerait. Puisqu'ils n'avaient pas besoin de bagages particuliers, elle le mena ensuite vers les écuries de la ville. Ils ne pouvaient décemment pas décoller n'importe où, aussi demanda-t-elle à Thafnout de monter la garde pendant qu'elle entrait explorer les différentes stalles. Sa voix se changea en une sorte de murmures incompréhensibles, parfois en ce qui ressemblait à des gazouillis d'oiseaux ou même des hennissements bas de chevaux. Elle finit par ressortir avec un magnifique étalon alezan, assez passe-partout, sans selle ni bride.

"Stallion est d'accord pour nous faire quitter la ville. Son propriétaire ne sera pas de retour avant la nuit."

C'est ainsi que le trio s'échappa par de petites ruelles peu fréquentées pour atterrir dans un jardin isolé. Là, l'évêque du héron demanda au cheval de se coucher, supposant que Thafnout n'avait jamais monté auparavant. Elle l'aida puis grimpa devant lui en amazone, plus petite, pour pouvoir diriger l'équidé à son aise, puis enjoignit à son camarade de simplement placer ses bras sur sa taille et de suivre tant ses mouvements que ceux des muscles puissants de leur monture. Les courbatures viendraient le lendemain.
La petite équipée quitta ainsi la Ville Éternelle dans le petit matin et s'éloigna jusqu'à rencontrer une forêt capable de les camoufler à tous les regards. Là, Célestia renvoya Stallion et une nuée d'oiseaux les accueillit en fanfare, l'assurant de toutes les conditions météo. Aucun moment ne conviendrait mieux.

"Je vous suggère de revêtir votre chlamyde. L'envol est proche."


Éveillez-vous puissants témoins du temps et des saisons. J'ai besoin de vos bras, aussi fort que possible.


Le vent souffla entre les arbres avec force, suivi par le silence, puis des grincements assez sinistres et répétés. Le Héron se plaça près de son confrère, effleurant sa main pour l'assurer que tout allait bien. De longs membres noueux et solides les entourèrent, l'écorce souple et râpeuse. Augmentant son cosmos graduellement, Célestia insuffla de la force dans ces vieux êtres afin qu'ils ne se rompent pas, puis étendit les ailes en grand, prête à profiter de tous les vents qui voudraient lui offrir leur soutien.

"Je volerai dans votre ombre. N'hésitez pas à me faire signe en cas de besoin. Montrez-moi l'étendue de vos ailes, grand Condor !"


Et sur ces mots les arbres se détendirent tels des catapultes tendues au maximum, envoyant leurs passagers d'un temps droit en direction du soleil, à une vitesse si fulgurante qu'aucun humain n'imaginerait quel type de projectile pourrait si vite fendre le ciel. La Princesse aux mille oiseaux rejoignit tout un essaim à plumes, un sourire exalté au visage, ses ailes profitant de l'air en oubliant, un instant seulement, la mission. Elle se plaça sur un vent ascendant et se laissa porter pour économiser ses forces, tout en vérifiant que Thafnout la suivait. Ce point de départ avait de quoi dérouter, mieux valait s'assurer qu'il parvenait à suivre.


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse-
ThafnoutThafnoutArmure :
Condor de Notos

Statistiques
HP:
[MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements... G-bleu200/200[MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements... V-bleu  (200/200)
CP:
[MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements... G-rouge240/240[MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements... V-rouge  (240/240)
CC:
[MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements... G-jaune245/245[MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements... V-jaune  (245/245)
Message Re: [MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements...   [MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements... EmptyMar 19 Avr - 18:41
La préparation avait durer un moment, ne pas se préparer aurait conduit à des faiblesses que le Condor appréciait guère. Ceci dit, les battements de coeur de la demoiselle semblaient en proie au doute. Le Nubien avait entendu parler de ses déboires dans le domaine de Poséidon mais l'erreur était humaine si elle permettait de progresser vers la perfection. Une fois que tout était prêt, nous allames vers les forêts proches de Rome et c'était le moment choisi pour la douce oiselle de révéler ses pensées.

Voler à travers la poussée des arbres, elle contrôlait donc les esprits de la nature au point de les éveiller ? Etonnante chose que voilà. Fronçant les sourcils, les craquements de vois et les envolées des feuilles donnaient des sérénades pour le moins étonnantes. Dans un coin de son esprit, cette musique l'imprégnait déjà de tout part. Puis, l'espace se réduisit entre eux en quelques secondes, les ailes dorées comme le soleil couchant s'étendaient dans le vent afin de se lever porter. Un claquement d'ailes et il dansait dans les airs avec un plaisir non dissimulé. C'était peut-être la première fois que Celestia pouvait voir le Nubien laisser un sourire transparaitre sur ses lèvres.

- Le soleil nous guide Astre de l'aurore, nous devons nous hâter. Le chemin sera long mais nous ne devons pas nous épuiser.

Il était vrai que le voyage ne serait pas simple. Au cours des préparatifs, Celestia lui avait conté que Carthage était une ancienne cité phénicienne de l'ouest de l'Afrique, une ancienne rivale de Rome ! Trois longues guerres s'étaient passées durant l'Ere de la République. Les astres avaient alors décidé de mettre fin à la barbarie de ce peuple qui torturait les siens et voulait assujettir Rome. Hannibal. Ce nom avait été cité à plusieurs reprises et Thafnout avait été surpris d'apprendre que la cité éternelle avait failli périr à cause d'éléphants. Pensif, il se demandait ce qu'ils allaient trouvé là bas mais le message était clair, la vision de l'Augure annonçait que tout partirait certainement de là-bas.

Alors que ses ailes battaient les nuages, un son parvint à ses oreilles. Tel le rapace, il était capable d'entendre des sons à des lieues à la ronde et un battement de coeur, plutôt deux, avait retenu son attention. Ce n'était pas possible. D'un geste de la main, il fit tournoyer le vent afin de laisser un murmure arriver aux oreilles de la petite nymphe.

- Nous devons redescendre. Une musique que j'ai déjà entendu se fait entendre, et elle ne devrait pas être là.

Rabattant ses ailes, il chutait en piqué en direction d'une terre que l'on appelait Sicilia. Elle était là, elles étaient là... Il en était sûr !



[MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements... 1457518214056720500

Justice without a great cause begets nothing more than slaughter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t628-thafnout-eveque-du-con
CélestiaCélestiaArmure :
Héron de Boréas

Statistiques
HP:
[MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements... G-bleu220/220[MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements... V-bleu  (220/220)
CP:
[MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements... G-rouge220/220[MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements... V-rouge  (220/220)
CC:
[MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements... G-jaune306/306[MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements... V-jaune  (306/306)
Message Re: [MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements...   [MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements... EmptyMar 19 Avr - 19:21
Avec le temps qu'ils passaient ensemble, Célestia se réjouit d'apprendre à mieux connaître Thafnout. Ils se parlaient peu mais la gestuelle qu'il laissait entrevoir était révélatrice d'une grande maîtrise de soi et de peu de laisser-aller. C'est en partie grâce à cela qu'elle remarqua d'autant mieux le sourire et ses mouvements d'ailes joyeux lorsqu'il fut dans les airs, à voler si haut qu'elle avait bien du mal à suivre avec sa constitution plus fragile. Les oiseaux qui les guidaient s'en allèrent peu à peu, ayant rempli leur mission, et ils se retrouvèrent bientôt seuls à voler au-dessus de la Méditerranée.

Malgré leur vitesse supérieure à celle d'un oiseau normal, le voyage dura bien trois heures. Il s'agissait de traverser toute la Mare Nostrum en largeur, et ils avaient déjà bien de la chance que le temps ne soit pas à l'orage. Dans ces conditions leur position élevée les aurait rendus tout désignés pour se faire foudroyer en plein vol, puis noyer au fond des eaux. Et les geôles d'Atlantis constituaient un châtiment que la belle blonde ne souhaitait pas ré-expérimenter de si tôt.

La Princesse Héron fit de son mieux pour glisser sur l'aile de tous les vents ascendants possibles et ménager ses battements d'ailes, mais elle fut forcée de reconnaître qu'elle se fatiguait. Jamais un vol ne fut si long jusque-là, si bien qu'elle sentait sa chlamyde demander grâce tout doucement, comme s'il s'agissait de ses propres ailes, fort peu habituées aux voyages d'envergure comme celui-ci. C'est à ce moment qu'elle aperçut une terre en vue, qu'elle identifia comme étant la Sicile, par où elle avait prévu de se poser de toute façon. Une aubaine puisque le Nubien abonda dans son sens avant même qu'elle ne pose la question. Elle le laissa piquer le premier vers le sol, se demandant comment il parvenait à se repérer pour atterrir avec sa vue biaisée. Elle savait bien sûr que les aveugles palliaient leur sens défaillant avec les autres, mais elle brûlait de le questionner sur sa méthode personnelle.

"J'en suis fort aise, j'allais vous demander une pause..."

A son tour elle replia ses ailes et se laissa choir en direction de la mer. En douceur, elle redressa le cap juste au-dessus de l'eau, en profita pour s'asperger le visage tout en obliquant vers une plage dégagée. Enfin elle positionna ses ailes face au vent afin de ralentir et de se poser gracieusement. Elle soupira de soulagement quand elle put enfin relâcher ses ailes et but aussitôt un peu du contenu de son outre. Ne se laissant toutefois pas distraire, elle se rapprocha de son confrère et laissa ses sens s'imprégner du murmure du vent et des sons alentours. Son ouïe n'était pas aussi fine que celle du rapace, mais tout de même assez pour surpasser n'importe quel humain lambda. Il y avait effectivement Plusieurs personnes à proximité. Elle n'en reconnut pas la signature cosmique mais décida de suivre l'aveugle puisqu'il semblait savoir si oui ou non elles appartenaient au lieu.
Suivant : Sicile


Ma couleur : #009900
Ma plume de bord : ici
Diei vidi : Thanatos, Phantasos, Hadès, Arès, Poséidon, Athéna, Apollon, Odin
J'ai câliné : Lykeios, Asclépios, Aedan, Childéric

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t294-celestia-la-princesse-
Contenu sponsorisé
Message Re: [MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements...   [MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements... Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
[MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [MD #04] Début Juillet - Premiers crépitements...
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...
» Une clinique medicale pour les premiers soins a St-Ard (Archaie)
» Samedi 24 Juillet Anniversaire Yogojabi
» Even angels have their wicked schemes ♈ 9 juillet, 14h17

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Italia :: Rome-
Sauter vers: