Votez
I
II
III


Forum fermé. Bon jeu à tous sous d'autres cieux !
 

Partagez | 
 

 [Fin juin 550] Le lion en cage ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ChildéricavatarArmure :
Lion

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
330/330  (330/330)
CC:
216/216  (216/216)
Message [Fin juin 550] Le lion en cage ?   Mer 20 Avr - 15:41
    Le retour du lion d’or avait été rapide, très rapide. Il y avait mis toute sa force et son énergie pour pouvoir atteindre le Sanctuaire au plus vite. Il avait pris sur lui plus que de raison pour ne pas se battre contre les guerriers du dieu des mers. Il avait respecté cet ordre-là au moins… Finalement, c’est le seul qu’il aurait peut-être dû enfreindre, peut-être comme ça, il aurait pu sauver son amie… Il ne savait pas exactement de quel mal elle souffrait, ce que Satine lui avait fait. Surtout, ce que le légat de Poséidon lui avait. Il avait manifesté son cosmos et était tombé juste après elle avait sombré dans le confort de l’inconscience. Il semblait aussi s’être intéressé à la pierre qu’elle gardait précieusement, sans jamais avoir dit au lion de quoi il en retournait et surtout… Ariane et sa capacité de métamorphose et de trifouiller dans son esprit…

    Et lui qui pensait trouver la paix à son retour, il ne trouva que plus de chaos et plus de rage. Ainia avait été enlevé sous le nez et la barbe de presque une moitié du zodiaque d’or. Que les chevaliers de bronze ont payé un lourd tribut pour cette attaque, l’un d’entre eux est mort et plusieurs ont été blessé… Il n’était pas là pour empêcher ça et il avait failli à son devoir. Les conséquences de son départ auraient déjà été terribles en temps normal et là, il allait entre parler du pays par son supérieur et à raison. Mais il était prêt à accepter la sanction que le Pope jugerait juste pour sanctionner ses actes. Il avait failli à la défense du domaine sacrée et à son devoir envers ceux qui lui étaient chers. Il avait perdu Ainia et Nimue…

    C’était Silas qui l’avait mis au courant de la situation quand il l’avait vu passer dans son temple et le lion d’or avait donc continué son escalade des temples d’or pour rejoindre le sommet du Sanctuaire et parler à Bélisaire. Encore une fois, il arrivait en plein milieu de la nuit et marqué par le long voyage qu’il venait de faire en un temps qu’aucun homme normal ne pouvait égaler. Une semaine de bateau ne lui avait demandé qu’une petite demi-journée, car tel était le pouvoir d’un chevalier d’or ne lésinant par sur les moyens pour rentrer chez lui, porter, une fois de plus un sinistre message à son supérieur. Il arriva donc après avoir tenté de retrouver son calme durant son ascension mais… la vue du temple de Nimue vide et du sol portant encore les traces de son coup de sang sur le chevalier d’Andromède, maintenant entre les mains d’Hadès…

    Comme d’une plaie mal soignée, du cosmos de Childéric suinté un cosmos animal et brutal. Celui de la bête qu’il réussissait tant bien que mal à contenir dans son cœur. Il se présenta donc devant un garde, demandant à voir le grand Pope au plus vite et qu’il avait un message de toute urgence à lui faire parvenir et qu'il devait s'entretenir avec lui en privé. Il attendit alors un peu que son supérieur lui donne l’autorisation d’entrée, là où ce dernier voudrait le recevoir. Une fois la permission reçue, le lion s’avança et entra là où son chef l’attendait. Il posa donc de suite le genou au sol, pris une profonde inspiration, tant pour se calmer que pour se préparer et pris alors la parole, d’une voix rapide mais malgré tout ferme, il voulait se débarrasser rapidement de ce fardeau et payer au plus vite le prix de son échec. Cet échec était-il d’ailleurs permanant ou aurait-il une nouvelle chance un jour ? Le lion n’en savait rien et pour le moment, ne voulait pas le savoir. Ainia était plus importante que la défection de Nimue, elle devait sa priorité absolue !

    « - Je suis sincèrement désolé Monseigneur, mais j’ai échoué… Par deux fois aujourd’hui j’ai failli à vos ordres et à votre confiance. J’ai quitté mon poste dans une extrême précipitation, ayant appris que Nimue des poissons avait quitté le Sanctuaire en catimini. Après une petite enquête, j’ai appris qu’elle s’était rendu à Alexandrie et je l’ai retrouvé… accompagné de Liao, le légat de Poséidon qui l’a emmené, conformément à sa volonté, dans le sanctuaire sous-marin. Du moins, c’est la soupe qu’on m’a servie mais je n’y crois guère. Il lui a fait quelque chose avec son cosmos, j’en suis certain. Puis il a opposé à moi Ariane des Lyumades, capable de lire dans les esprits et de changer de forme, prenant durant notre rencontre, la vôtre… »

    Le lion d’or avait encore beaucoup à dire et bien plus de détail à donner à son supérieur, surtout rapport aux évènements récent qui avaient secoué le Sanctuaire. Mais il voulait déjà savoir comment il allait réagir à ça. Il s’attendait à beaucoup de choses, et accepterait quoi qu’il lui arriverait au visage sans faillir… mais réussirait-il à libérer la bête qu’on pouvait ressentir dans son cosmos, qui filtrait du corps du lion, tant il était à fleur de peau et avait eu beaucoup à encaisser en l’espace d’une journée… Une différence dans le cosmos du lion qui ne manquerait pas sûrement, de faire réagir son chef.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d-
BelisaireavatarArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [Fin juin 550] Le lion en cage ?   Jeu 21 Avr - 14:38
Assis sur mon trône, je n'étais pas au mieux. Le Sanctuaire venait de connaître des péripéties que je n'avais pas envisagé : la rebéllion caractérisée de Rahi, le procès d'Arbhaal... Et des conflits internes qui me pesaient de plus en plus dans la situation présente. Soudain, alors perdu dans mes pensées, une présence se fit sentir à ma droite. "Il" était donc revenu de son lointain voyage. Me levant, je m'agenouillais devant lui avec respect et d'un geste de la main, il m'invitait à me relever.

- Je suis revenu d'un voyage dans les terres perses, Thanatos et Hypnos préparent la guerre... je dois en aviser Athéna et les seigneurs de Constantinople. Quelles sont les nouvelles ici ?

- Le chevalier de la Vierge s'est rebellé contre notre Déesse et plusieurs faits nous indiquent que nos ennemis rassemblent leurs forces. Lors du procès d'un ancien Cardinal, nous avons décidé de préserver dans notre manche cette pièce que les Berserkers ont perdu... Si sa Foi envers Athéna se réveille, il deviendra peut-être un jour l'un des nôtres. Et...

- Je sais pour les Chevaliers de l'Ombre. S'ils sont de nouveaux en activité, nous pouvons craindre le pire... Je sens que l'un de tes chevaliers approche, je te laisse.


L'homme se retirait alors que je me relevais. S'il était de retour, c'était que la situation devenait préoccupante à nos frontières de l'est. Si Poséidon contrôlait la mer et énormément de ports, Apollon les clergés occidentaux, Odin le nord et Arès les tribus germaniques... Les Enfers avaient de l'influence sur l'ancienne Sumérie que l'on appelait aujourd'hui la Perse. Soufflant, je notais une odeur florale lors du départ de mon supérieur moral.

Faisant quelques parts vers le grand balcon de mon temple, je levais les yeux vers le ciel afin d'en comprendre les étoiles quand une chose me surprit, la constellation des Poissons était devenue fade et avait perdu de sa luminosité. Comment ? Je n'avais pas le temps de me poser les questions que le chevalier du Lion entrait à son tour dans cet espace ouvert vers l'horizon. Haletant, blessé de l'intérieur, il fit son discours dans une colère contenue. Silencieux, je continuais d'observer les étoiles sans répondre à la moindre des informations qui venaient de s'accumuler à ces quelques jours forts difficiles.

- Childéric. Coupant le silence. Que tu es lâché ton post pour enquêter sur le départ de Nimue, c'est une chose grave. Imagine que nos ennemis nous attaquent pendant ce temps là ! Folie ! Mais de plus, tu as échoué à nous ramener le chevalier des Poissons en personne. Je suis déçu, le mot est faible. Donc... Soupirant.

- Tu ne feras rien. Derrière le Lion, une voix venait de surgir du néant. Si ce dernier retournait la tête, il verrait un homme caché dans l'ombre de la grande salle du trône. Nous ne pouvons nous permettre de perdre des chevaliers et, a fortiori, de l'envoyer dans nos geoles. La perte des Poissons est une chose que je reglererai moi même dans le futur, cette affaire me concerne Grand Pope, tu peux t'en douter ?

D'un regard, j'intimais à Childéric de ne pas poser de questions et je répondais positivement de la tête à celui qui avait fait son rapport à Athéna quelques minutes auparavant. Ce dernier s'en allait draper dans ce cosmos florale que le Lion devait ressentir, en effet, moi et le Lion de Némée étions comme assommer à la simple inspiration de ce parfum.

- Tu as ta réponse Childéric. Cet homme vient de te sauver la vie. Cependant, je dois en savoir plus sur ce que tu as vu chez les Marinas, détaille moi tout ! Pour Ariane, elle a vu mon visage et donc t'as joué un mauvais tour...

Tous les détails, les hypothèses de toute sorte étaient bonne à prendre. Silencieux à nouveau, il attendait le rapport exhaustif de son interlocuteur. Celui-ci pouvait sentir que le Pope n'était pas de bonne humeur mais pas du tout, mais qu'un autorité morale supérieure à la sienne avait décidé pour lui dans son jugement envers le Lion de Némée. Qu'il mente...



Les seuls qui sont autorisés à me regarder dans les yeux sont ceux à qui je parle
et ceux qui me servent. Et celui qui s'oppose à moi est autorisé à regarder vers le bas.
Tu devras connaître ta place.


Dialogues : Doré = le Sage | Bleu = l'Absolu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t315-belisaire-grand-pope
ChildéricavatarArmure :
Lion

Statistiques
HP:
260/260  (260/260)
CP:
330/330  (330/330)
CC:
216/216  (216/216)
Message Re: [Fin juin 550] Le lion en cage ?   Ven 22 Avr - 1:12
    Déception et échec oui... des mots qui résonnaient déjà dans l'esprit du lion d'or. Il avait failli à son devoir, pour son amie. Il ne savait toujours pas s'il avait pris une bonne décision et ne la saurait probablement jamais. Aurait-il pu continuer de se regarder en face sachant qu'il aurait pu faire quelque chose mais n'avait rien fait ? Il n'aurait probablement jamais de réponse à ses questions et son supérieur lui en donnerait sûrement pas. Il devait agir en tant que chef de l'ordre et prendre les décisions qu'il avait à prendre, qu'importe le verdict, le lion l’accepterait sans trembler. Mais une voix forte et pleine d'autorité coupa la parole au Pope. La seule personne que le lion d'or aurait capable de faire ça sans risque était la déesse qu'il servait avec fidélité. Mais ce n'était pas la voix de déesse bien-aimée mais celle d'un homme qu'il n'avait jamais entendu qui baladait le Pope comme si de rien était.

    Visiblement, cet homme semblait plaider légèrement en sa faveur. Le lion ne put s’empêcher de jeter un petit regard en arrière pour voir qui parlait, mais il ne vit qu'une silhouette caché dans l'ombre... Encore des secrets, le lion d'or n'en était pas très friand, mais c'était l'une des nécessités de la chose militaire. Puis, le regard du lion se reposa sur son supérieur ce dernier lui intima de ne pas bouger et de ne pas parler, ce qu'il fit, attendant donc calmement qu'on lui donne la parole. Un tressaillement dans le cosmos du lion d'or se fit sentir quand le grand Pope parla de la vie sauvée de Childéric... Ainsi, il l'aurait exécuté sans somation alors qu'il avait permis à Rahi de vivre en paix et avait intégré un parjure dans le Sanctuaire et épargné sa vie à lui. Enfin, ce n'était pas à lui de donner son avis sur la question, un jugement avait été rendu et le sujet était clos....

    Le mystérieux homme quitta alors la salle dans lequel le grand Pope avait reçu le lion d'or. Émettant une odeur de fleur qui lui était foutrement familière... Il l'aurait reconnu entre mille, c'était l'odeur des roses du poisson. Lucius... Non, il était mort et le mal qu'il avait fait avec lui... A la jeune femme qu'il avait prise pour disciple qui avait souffert de l'entraînement de son maître, d'un biais bien différent de celui de Childéric mais tous les deux portaient un nombre incroyable de cicatrices. Et les cicatrices ne guérissent jamais, elle empêche juste la blessure de saigner. Il prit alors une profonde inspiration, oui, Ariane lui avait joué un mauvais tour, mais il avait l'impression qu'il n'est pas le seul à avoir été abusé par les serviteurs de l'oncle d'Athéna. Il prit alors la parole d'une voix forte, d'où ne perçait pas autant d'émotion que le laissé percevoir son cosmos, le lion se contenait.

    « - Je suis arrivé dans la ville d'Alexandrie sans l'ombre d'une piste, quand soudain, j'ai senti un cosmos étrange. Je me suis alors rendu à l'origine de cette énergie et j'ai trouvé Nimue irradié par le cosmos d'un homme, qui se révéla être Liao, le légat de Poséidon. Et il lui a fait quelque chose... mais quoi ? Je n'ai pas la moindre idée, il s'est intéressé à la jeune femme et d'abord à la pierre qu'elle portait tout le temps, sûrement l'avez-vous déjà vu. Puis, elle a sombré dans les pommes et ce Liao a fait des pieds et des mains pour m’empêcher de la voir, de voir ce qu'il lui avait fait. Mais est-ce que c'était la première fois ? Est-ce que les choix de Nimue ont vraiment été les siens ? Le légat a mis l'accent sur ça mais... je n'y crois pas. Certes, l'appel des mers a toujours été fort chez elle. Elle a accompli de nombreuses missions pour le Sanctuaire sous sa couverture de pirate. Mais maintenant que je l'ai vu faire... la mission qu'elle a aussi accomplie au sanctuaire sous-marin a peu être eu un effet sur elle que nous n'avons pas soupçonnée. Ou cette manipulation est-elle plus ancienne ? Mais je refuse de croire que, après avoir tant souffert, Nimue ait subi tout ça pour rien... »

    Le lion laissa les mots mourir dans sa bouche, il inspira et expira profondément une fois de plus, il avait encore beaucoup à dire à son supérieur et n'avait pas de temps pour lui. Une expiration et une inspiration c'est tout ce qu'il s'accorda avant de reprendre, d'une voix d'où on pouvait cette fois, percevoir autant de dépit que de colère.

    « - Ce Liao transpirait les mensonges et la manipulation, je ne saurais vous en dire plus, c'est toutes les conclusions que j'ai pu tirer. Peut-être arriveriez-vous à en savoir plus que moi... Puis, il a voulu fuir et a opposé à moi Ariane, l'ancienne tribut qui a lu je ne sais quoi et je ne sais comment dans mon esprit. Oui, elle a essayé de se jouer de moi, plusieurs fois, j'ai rendu à ma façon, les coups. Mais je ne suis pas rentré dans son jeu de dupe. Mais si je ne l'avais pas vu se transformer devant mes yeux, j'aurais pu me laisser avoir facilement... Alors qu'a elle put faire ici ou ailleurs avec votre identité ? Ils ont aussi tout fait pour me faire briser le pacte de non-agression que nous avons passé avec eux, mais j'ai au moins respecté cet ordre-là. Je ne savais pas quoi faire à ce propos, je suis un soldat, pas un politique... Aurais-je dû briser ce pacte ? Je ne serais pas revenu vivant. Ariane ne serait pas la seule à intervenir si j'avais engagé le combat. Je pense que depuis le début, les Marinas voulaient quelque chose de nous et qu'ils ont eu bien plus que ce qu'il voulait. Aussi... »

    Childéric venait de vider son sac sur l'affaire d'Alexandrie. Il avait gardé quelques détails pour lui, mais qui n'avaient pas grande importance, qui n'était qu'entre lui et la jeune femme, qu'entre lui et la bête maudite rongeant son cœur. Il pouvait presque en sentir l'odeur et l'étreinte de ses crocs dans son propre coeur. Les sentiments du Mérovingien se bousculaient sens logique dans son esprit, il avait beaucoup à encaisser et si peu de temps... Peut-être que Bélisaire était familier avec la malédiction des crocs du lion, son maître après tout, avait vécu longtemps avec cette dernière et Childéric avait regardé sans comprendre, la bête le tuer... Le chevalier d'or par contre, avait un autre sujet sinistre à aborder avec son supérieur et il voulait enchaîner, avant que ce dernier ne l’envoie purger sa peine quelque part. Oh, il avait parfaitement compris qu'il voulait sa tête et que ce mystérieux poisson avait sauvé sa tête et sa liberté mais une tâche où sa vie serait mise en jeu, avec très peu de chance de succès, voilà sûrement ce que son maître lui donnerait en paiement pour expier ses crimes. Une punition qu'il accepterait et une mission qu'il remplirait. Il avait désobéi à un ordre direct, mais avait peut-être trouvé une solution à un problème plus grave encore, un mal pour un bien...

    « - ...Ainia a été enlevé par cette ombre du taureau qui a attaqué le sanctuaire. Je suppose que vous êtes déjà informé, toujours-est-il que Silas a décidé de partir pour Jamir pour quérir l'aide de la maîtresse de cette dernière. Mais mise à part ça, j'ai repensé à la triste rencontre que j'ai faits en Asgard, j'ai combattu le chevalier de l'ombre du cancer. Il nous a mis en garder contre Hadès... J'ai repensé au message qu'il m'a laissé. Il parlait de l'île de Bretagne et que quelque chose d'important s'y trouvait... »

    Et cette fois, le lion se tut et attendit que son supérieur lui réponde et il était prêt à accepter ce qui serait jeté contre lui...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t231-childeric-chevalier-d-
BelisaireavatarArmure :
Aucune

Statistiques
HP:
200/200  (200/200)
CP:
210/210  (210/210)
CC:
245/245  (245/245)
Message Re: [Fin juin 550] Le lion en cage ?   Sam 23 Avr - 10:37
La somme des informations se développaient comme une sombre litanie. Sombre. C'était l'aura que je dégageais en cet instant et la situation avec les Marinas était comliquée. La perte de Nimue était une chose que je n'avais pas prévu, inutile de se leurrer sur cela. En un sens, cela avait été écrit le jour même de l'arrivée de la jeune pirate au sein de la Chevalerie et j'aurai dû la laisser partir. Le mal était fait.

- Tu as bien fait de ne pas déclencher de guerre inutile. Seule chose que je porte à ton crédit. Mais la prochaine fois que tu quittes ton poste sans autorisation, tu seras banni du Sanctuaire.

Le ton était froid, limite mécanique. Je ne portais même plus attention à mon interlocuteur. Le fait que Ainia ait été enlevé à la barbe de mes Saints me rendait particulièrement agacé. Ils étaient un certain nombre et je comptais demander ce qui c'était passé d'une manière ou d'une autre. Soudain, un garde entrait dans la salle du trône, salua le Franc et parvint à côté du trône afin de me chuchoter quelque chose aux oreilles... Mon irritation montait encore plus d'un cran... Ils étaient devenus fous ou quoi ! Me levant brusquement, je renvoyais le garde d'un geste de la main.

- Chevalier, tu pars immédiatement pour Jamir ! Tu as ordre de me ramener Silas et Rahi ! On vient de m'informer qu'ils avaient quitté le Sanctuaire sans MON autorisation. Et tu ne seras pas seul... Concentrant mon cosmos, un message télépathique partait dans vers Arbhaal et Lesath. Ils t'aideront dans ta mission, tu auras le Chevalier du Scorpion à tes côtés, il connait la région et Arbhaal t'aidera aussi, bonne occasion de le voir en action au service de la Déesse. Ce n'est pas négociable !

Le ton de ma dernière phrase était on ne peut plus menaçant. Les comportements capricieux et rebelles me portaient de plus en plus sur le système et ma clémence était terminée.

- Vous me les ramenez mort ou vif. Tes deux alliés t'attendront déjà dans ton temple. Tu peux disposer.

Le ton descendit encore d'une octave. Mon aura devenait meurtrière. Rarement le Lion n'avait connu une telle sensation de rage qui tentait comme elle pouvait de se calmer !

Citation :
Message mental envoyé à Lesath et Arbhaal




Les seuls qui sont autorisés à me regarder dans les yeux sont ceux à qui je parle
et ceux qui me servent. Et celui qui s'oppose à moi est autorisé à regarder vers le bas.
Tu devras connaître ta place.


Dialogues : Doré = le Sage | Bleu = l'Absolu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-seiya-ageofgold.com/t315-belisaire-grand-pope
Contenu sponsorisé
Message Re: [Fin juin 550] Le lion en cage ?   
Revenir en haut Aller en bas
 
[Fin juin 550] Le lion en cage ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le lion sort de sa cage [Loucas, Calissa, Vargas]
» Fatal 4 Way - 20 juin 2010 (Résultats)
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» BELGIQUE (La Louvière): cage 14 croisée (griffon) épagneul
» superbe reportage sur notre saut du 4 juin 2010 sur FRESVILLE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Age of Gold :: Libro Scripturae :: Imperium Byzantinum :: Sanctuaire :: Temple du Pope-
Sauter vers: